Verreries d’Altare (Ligurie) et bouteilles piémontaises / Altare glass (Ligury) and Piedmontese bottles

La verrerie d’Altare (Ligurie) est bien connue des historiens du verre ancien parce que ses maîtres verriers ont essaimé dans toute l’Europe, à partir du 15ème siècle et plus encore dans les siècles suivants (voir Maitte, 2012, en biblio). Mais les productions récentes de la verrerie, au 18ème et au 19ème sont relativement mal connues, mêmes en Italie, où l’attention se porte davantage sur l’aspect « design » que sur la technique verrière ; voir cependant un papier récent et intéressant de Mariateresa Chirico (2015), dans le périodique A/I/S/Design – storia e ricerche :

The glass factory of Altare (Liguria) is well known to historians of ancient glass because its master glassmakers have spread throughout Europe, from the 15th century and even more in the following centuries (see Maitte, 2012, in the ‘reference’ section). But glass artefacts blown at Altare in the 18th and 19thC. are relatively poorly known, even in Italy, where the focus is more on the « design » aspect than on the glass technique; see however a recent and interesting paper by Mariateresa Chirico (2015), in the journal A / I / S / Design – storia e ricerche:

http://www.aisdesign.org/aisd/altare-o-del-vetro-duso-una-storia-di-progettazione-per-il-quotidiano

dont le pdf est ici / whose pdf is here :Altare, o del vetro d’uso. Una storia di progettazione per il quotidiano

Voici quelques objets qui sont attribuables à la verrerie d’Altare, sans certitude absolue, sauf pour le grand bocal dont le couvercle est marqué « S.A.V. », pour « Società Artistica Vetraria », la société coopérative altaraise fondée pendant la nuit de Noël 1856 par 84 maîtres verriers. La S.A.V. est alors une des toutes premières coopératives de ce type en Italie.

Here are some objects that are attributable to the glassworks of Altare, with no absolute certainty, except for the large jar whose lid is marked « SAV », for « Società Artistica Vetraria », the cooperative society of Altare founded during the night of Christmas 1856 by 84 master glassmakers. S.A.V. is one of the first such cooperatives in Italy.

cavaolio, hauteurs comprises entre 19 et 25 cm / cavaolio, height 19-25 cms

 

« guédoufle » (huile et vinaigre), hauteur 22 cm / Oil and vinegar twin bottle, height 22 cms

 

Bocaux, hauteurs 13 & 24 cm / Utility jars, height 13 & 24 cms

 

Entonnoirs à vin, hauteurs 26 & 31 cm / Wine funnels, height 26 & 31 cms

Les autres objets de ce post sont attribués à la verrerie d’Altare, par des brocanteurs et antiquaires piémontais qui ont parfois un lien familial et/ou professionnel avec la verrerie. En tout cas, la proximité du Piémont, région viticole importante, a dû jouer un rôle dans le type de produits fabriqués à Altare (Ligurie). Par exemple, je présente ci-dessus 3 cavaolio, ces accessoires destinés à siphonner la « couche » d’huile déposée sur le vin, conservé dans des bouteilles non bouchonnées, pour empêcher son oxydation à l’air.

The other objects of this post are attributed to the glass factory of Altare, by local Piemontese antique dealers who sometimes have a family and / or professional relationship with Altare glassworks. In any case, the proximity of Piedmont, an important wine-producing region, had to play a role in the type of products made in Altare (Ligury). For example, I present above 3 “cavaolio”, these accessories intended to siphon the oil « layer » deposited on the wine stored in uncorked bottles, to prevent its oxidation in the air.

cavaolio

La verrerie d’Altare semble surtout connue pour ses objets de verre blanc. En revanche, les bouteilles à vin et les « bonbonnes » (dame-jeanne) piémontaises (voir mon post « concerto italien »: https://bouteillesanciennes.net/2015/04/05/concerto-italien-1er-mouvement-italian-concerto-1st-movement/) étaient essentiellement soufflées à Turin (par la Reale Società dei cristalli e dei vetri di Torino et della Chiusa, fondée en 1759) et à Poirino, petite bourgade proche de Turin (par les Vetrerie Cooperative di Borgata Poirino). Certains types spécifiques de bouteilles – litre piémontais et albeisa (bouteille d’Alba, destinée au fameux Barolo) – pouvaient aussi, semble-t-il, être soufflées à Acqui (Vetreria di Acqui) ou même à Altare (voir Clinanti, 1992, biblio). Sujet à creuser, pour ce qui me concerne …

bottiglie piemontesi

The glass factory of Altare seems best known for its white glass objects. On the other hand, Piedmontese wine bottles and « demijohns » (see my post « Italian concerto »: https://bouteillesanciennes.net/2015/04/05/concerto-italien-1er-mouvement-italian-concerto-1st-movement/) were mainly blown in Turin (by the Reale Società dei cristalli e dei vetri di Torino e della Chiusa, founded in 1759) and Poirino, a small village near Turin (by Vetrerie Cooperative di Borgata Poirino). Certain specific types of bottles – Piemontese and albeisa (bottle of Alba, intended for the famous ‘Barolo’) – could also be blown at Acqui (Vetreria di Acqui) or even at Altare (see Clinanti, 1992 in the ‘reference’ section). More work is needed, as far as I’m concerned!

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s