Limoux, blanquette et clairette / Limoux bottle and wines, blanquette and clairette (SW France)

Voici une bouteille scellée de blanquette de Limoux, haute (30 cm), fine et étroite (diamètre à la base : 7,3 cm), comme une frontignane bordelaise. La boule au cul signale une bouteille datant de 1840 ou après (c. 1850 ?). La bague de col est assez haute, peut-être pour renforcer le col puisque la blanquette de Limoux est un vin effervescent. Le fût est grêlé, comme pour toutes les bouteilles soufflées dans un moule métallique (probablement du cuivre). Un curieux « fil » de très fines bulles donne l’impression d’un niveau à mi-hauteur dans le col. Peut-être est-ce un effet du hasard …

Here is a sealed bottle of “Blanquette de Limoux”, 30 cm in height high, thin and narrow (base diameter is 7.3 cm), looking as a “frontignane” bottle for Bordeaux wines. The glass drop in the push-up suggests that the bottle dates from 1840 or later (c.1850?). The string rim is flat and high, perhaps to strengthen the mouth as the “blanquette de Limoux” is a sparkling wine, produced in South-West France. The body of the bottle is pockmarked, as for those bottles blown into a metal mold (most probably copper, in this case). A curious « thread » of very fine bubbles looks like a level mark at mid-height in the neck. Perhaps an accidental effect?

J’illustre aussi une étiquette de décanteur en tôle émaillée (5 cm dans sa plus grande longueur), à mon avis début 19ème et qui porte une inscription curieuse : « clairette de limons ». Je ne sais pas trop de quoi il s’agit mais j’aurais tendance à y voir une faute pour « clairette de limoux » ? L’appellation contrôlée « blanquette de Limoux » ne remontant qu’à 1938, il est possible que l’appellation ait varié. « Clairette de limons » ne renvoie en tout cas à rien de connu.

I also illustrate an enameled decanter label (5 cm in its widest length) dating, in my opinion, from the beginning of the 19thC. The label bears a curious text « clairette de limons ». I do not know what this name refers to and I wonder whether it is not simply a fault for « clairette de Limoux »? As the appellation contrôlée « Blanquette de Limoux » dates back to 1938 only, it is possible that it has varied somewhat before it was defined by precise rules. « Clairette de limons » does not anyway refer to anything known.

Le fait que l’on ait employé une bouteille de type bordelaise ou frontignane pour embouteiller un vin effervescent vers 1850 pose la question de la relation entre bouteille et contenu. Peut-être les viticulteurs achetaient-ils simplement leurs bouteilles au fournisseur le plus proche ? Faire venir des champenoises du Nord de la France n’était peut-être pas rentable pour embouteiller ce vin pétillant du Sud-Ouest ? On ne peut s’avancer trop, dans la mesure où ce type de sceau est, à ma connaissance, assez rare. L’expérience fut donc peut-être de courte durée …

The fact that a “frontignane” bottle designed for Bordeaux wines was used around 1850 for a sparkling wine raises the question of the relationship between the bottle and its content. Perhaps the winemakers simply bought their bottles from the nearest supplier? Bringing strong champagne bottles from the North of France may not be profitable to bottle a sparkling wine of the South-West. Prudence is however needed as this type of seal is, to my knowledge, rather rare. This could also mean that the experiment was of short duration…

5 comments on “Limoux, blanquette et clairette / Limoux bottle and wines, blanquette and clairette (SW France)

  1. Belle trouvaille cette bouteille avec ce sceau « Blanquette de Limoux », ce vin étant effervescent j’aurai plutôt vu une bouteille type Champagne pour ce vin afin de résister à la pression, mais cette bouteille prouve qu’il a été utilisé des bouteilles type « frontignane » à l’époque du soufflage de cette dernière

    • Oui, moi aussi j’ai été surpris de voir cette bouteille fine et assez fluette utilisée pour du vin effervescent … peut-être y a-t-il quand même un renforcement de la bague de col? À voir dans les photos de détail, à venir!

  2. Il est certain que les vignerons de Limoux et alentours se procuraient des bouteilles dans des verreries proche de leur région, et cette région est trop éloigné des production de Champagne pour y souffler des bouteilles de ce type, alors les producteurs de Blanquette, n’avaient certainement pas le choix autre que de demander au maître verrier de faire renforcer les bouteilles type frontignane bordelaise afin qu’elles en supportent la pression.
    Concernant la plaque en tôle émaillée, je pense comme toi Thierry: le cépage principal pour faire la Blanquette de Limoux est le Mauznac, mais il y était rajouté un autre raisin de cépage appelé Clairette blanche, d’ailleurs dans la région (département du Gard, de l’Aude, de l’Hérault et des Pyrénées Orientales) les vins étaient nommés Clairette et Blanquette, d’où je pense l’erreur d’appellation sur cette plaque.

    • Merci pour ces précisions bienvenues, Serge. Juste une chose: je ne sais pas si la bouteille de blanquette est vraiment « renforcée ». Elle pèse 560 grammes contre 495 pour celle de St-Julien mais cette dernière est un peu plus petite et n’a pas de boule au cul (pontil nu). Donc la blanquette est peut-être un peu plus lourde quand même mais pas beaucoup. De toute façon, ce n’est pas seulement la quantité de verre qui importe mais aussi la qualité du soufflage. Et cette bouteille à blanquette est régulière et semble avoir été bien soufflée, dans un moule cher (en cuivre). En tout cas, elle nous est parvenue intacte … cela a donc « marché »!

  3. Oui Thierry tu as raison l’important est que l’épaisseur du verre soit régulière, je ne connaissais pas l’existence de ses moules en cuivre, ils devaient effectivement coûter beaucoup plus cher qu’un moule en terre ou en fonte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s