Une bouteille anglaise « vite faite mal faite » / A ‘quick and dirty’ made English bottle

Les bouteilles anglaises sont généralement considérées comme des productions de haute qualité, standardisées et industrielles depuis la 2ème moitié du 18ème siècle au moins. Cependant, de temps en temps, des bouteilles moins réussies existent … tel l’exemple que je décris ici, qui porte un sceau soigneusement estampé.

English bottles are usually regarded as high quality, standardized, industrial products since the middle of the 18thC at least. However, in some instances, English bottles are less carefully made than currently seen. This is one such bottle, bearing a very nicely stamped seal (of unknown provenance).

seal_awk_15

Pour le reste, la bouteille, qui est haute de 27cm, est inhabituellement lourde (1155 grammes). Elle vacille fortement sur une base inégale et non circulaire, avec une marque de pontil au sable très asymétrique et décentrée. Le corps de la bouteille, grêlé, montre une longue marque fine qui semble résulter de la présence d’un objet linéaire étranger dans un moule métallique. Cet effet de surface grêlé résulte souvent de l’usage d’un moule de cuivre.

For the rest, the 27cm-tall bottle is unusually heavy (1155 grams), wobbling generously on an uneven and non-circular base, and with an unusual asymmetric sand pontil push-up. The lower part of the pockmarked body bears the mark or scar of a linear object which left an imprint in the hot metal, possibly within a metal mould? Such pockmarked surface usually result from the use of copper moulds.

Il y a une fine cicatrice circulaire qui court tout au long du col de la bouteille et qui semble être une sorte de joint sur lequel le col arrondi aurait été appliqué à chaud mais sans recuit, ce qui expliquerait la présence de cette cicatrice, très visible et bien sensible à l’intérieur du col.

There is a horizontal line running within the upper part of the neck which seems to be a ‘seam’ on which the rounded string rim has been applied, with no later annealing – hence the visible scar within the bottleneck, which is strongly felt with a finger.

 

Telle qu’elle est, cette bouteille semble être un essai un peu maladroit, peut-être produit avec une technique nouvelle et peu maîtrisée, par exemple un moule du début du 19ème siècle. Le seul élément qui rappelle les belles anglaises des 18ème et 19ème siècles est … le beau et grand (4.5 à 5 cm) sceau à l’ancienne.

As it is, the bottle seems to be an awkward production of an early type produced with a new technique, possibly a mould at the beginning of the 19thC. The only character that reminds of carefully made 18thC and 19thC cylinders is … the old-fashioned nice and large (4.5 to 5 cm) seal.

 

7 comments on “Une bouteille anglaise « vite faite mal faite » / A ‘quick and dirty’ made English bottle

  1. La bouteille est effectivement loupée, mais pourquoi lui avoir quand même apposé ce magnifique sceau?
    Je me risque à répondre à cette question, car je possède une bouteille loupée plus récente, décorée d’un filet de verre sur le col, le corps de la bouteille avait été aussi modifié, cette dernière avait été fabriqué par un de mes arrière grand oncle, et donné par son fils, pour la garder pour son usage personnel. Alors je pense qu’il en est de même pour cette bouteille, étant invendable, et on le comprend en regardant la qualité de la bouteille, l’ouvrier lui a quand même apposé ce magnifique sceau et la garder pour lui. N’oublions pas que seulement les bouteilles vendables étaient payé à l’ouvrier, les autre allaient au rebut ou comme je le pense gardé par les ouvriers, j’ai récupéré dans la cave de mon grand père plusieurs bouteilles, qui avaient presque toutes des défauts de fabrication, ces bouteilles n’étaient pas payé à l’ouvrier.

  2. Merci Serge mais ne penses-tu pas que les sceaux signifient quand même que la bouteille est effectivement destinée à une famille aisée ou à un café – le problème est que je n’ai pas identifié le sceau parce que … je n’ai pas le Burton! Apposerait-on le cachet sur une bouteille ratée et qui ne serait pas vendable au client, quel qu’il soit? Cela dit, ton exemple de bouteille loupée et redécorée d’un filet de verre est intéressant … en as-tu une photo? Merci d’être toujours sur la balle 😉

    • Oui le sceau était destiné à des familles aisées ou grande maisons de production de vins,et même au nom de la verrerie (déjà la publicité) mais il était apposé par l’ouvrier verrier dans la verrerie, et rien ne pouvait l’empêcher de le mettre sur cette bouteille, peut être à l’insu du maître verrier.
      Pour la bouteille loupée, je prendrai une photo et je te l’enverrai.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s