Une ampoule de lampe de mosquée / A mosque lamp bulb

Dans mes vœux de Noël, j’avais illustré une curieuse verrerie haute (20 cm), bleutée et décorée d’arabesques dorées et un peu passées, reçue récemment. J’avais trouvé cette verrerie illustrée dans le livre de Jacqueline Bellanger (1988), à la p. 424 (photo du dessous) et dans celui d’Elisabetta Barbolini Ferrari (1993), à la p. 109. Jacqueline Bellanger attribuait à ces récipients une fonction de « pots à pharmacie », suggérée aussi – quoique plus prudemment – par Mme Ferrari (« probabilmente ad uso scientifico« ).

In my Christmas wishes, I illustrated an unusual 20 cm-tall bluish jar with faded gilded arabesques I received recently. I was happy to find similar jars illustrated in Jacqueline Bellanger’s book (1988), at p. 424 (below) and in that of Elisabetta Barbolini Ferrari (1993), at p. 109. Jacqueline Bellanger attributed to these containers a function of « pharmacy pots », also suggested – though more cautiously – by Mrs. Ferrari (« probabilmente ad uso scientifico »).

Madeleine Bertrand m’avait rapidement envoyé un commentaire rectificatif, précisant que ces verres étaient en fait des éléments de lampes de mosquée. Leur âge n’est pas 18ème, comme je l’avais indiqué par erreur, mais bien 19ème ou même 20ème. Voici une photo de pièces comparables conservées au musée de Sorèze (voir aussi : http://musee-verre.fr/), ainsi qu’une photo d’un lustre de mosquée dans lequel des verrines comparables sont en contexte.

Madeleine Bertrand kindly sent me a useful comment, specifying that these glasses were in fact elements of mosque lamps. Their age is not 18thC, as I had erroneously indicated, but 19thC or even 20thC. Here is a picture of comparable glass jars exhibited in the Sorèze glass museum (see http://musee-verre.fr/), as well as a photograph of a mosque lamp in which comparable glass jars/bulbs are seen in context.

dsc01918

810_001

img_9922

The picture above explains that the central glass tube was designed to fix one side of the wick while the other side was partially immersed in an oil layer on top of water filling in the lamp.

 

Voilà donc une verrerie réattribuée, grâce à l’œil exercé de Madeleine Bertrand. Au passage, c’est aussi une bonne illustration du fait que même les meilleurs livres de référence peuvent contenir des erreurs !

Here we are, with a re-attributed glass jar, thanks to the expert eye of Madeleine Bertrand. By the way, it is also a good illustration of the fact that even the best reference books may contain mistakes!

2 comments on “Une ampoule de lampe de mosquée / A mosque lamp bulb

  1. Cette erreur est connue depuis sa publication. S’il n’y avait que celle-ci…Beaucoup de datations dans le livre de Bellanger sont totalement fantaisistes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s