Un commentaire d’Olive Jones sur l’anglo-portugaise / A comment on the English-Portuguese by Olive Jones

J’avais prudemment évoqué la possibilité que la bouteille anglo-portugaise de mon dernier post soit plutôt portugaise qu’anglaise …

À tort, semble-t-il. Olive Jones, qui a beaucoup publié sur les bouteilles retrouvées en fouilles au Canada, m’a très aimablement envoyé un message pour me signaler que la marque en trèfle à quatre feuilles à la piqûre est connue et publiée dans un de ses articles, en 1971 (photo ci-dessous; l’article se trouve dans la section bibliographie du blog). Il s’agit de la marque laissée par un outil utilisé pour enfoncer le cul, avant l’application du pontil au sable. La couleur du verre et la forme – plus cylindrique que « mallet » – ne permettent pas non plus d’écarter une origine anglaise. Olive Jones rappelle que le commerce du vin au Portugal était dominé par les négociants anglais (Sandeman, Harvey) et que les vins portugais bénéficiaient d’un statut commercial favorable en Angleterre.

Merci à Olive Jones pour ce commentaire bienvenu!

Je serai absent dès demain pour une semaine de terrain en Afrique Centrale et donc je ne posterai rien dans l’immédiat. Merci pour votre patience …

Sans nom-1

In my last post, I suggested that the Portuguese-English bottle might have been Portuguese rather than English. This hypothesis however seems to be wrong …

In a kind message, Olive Jones, who is an acknowledged specialist of archaeological bottles in Canada, mentions that “the quatrefoil mark in the base is from a tool used to push up the base, before applying the sand pontil.  There is a photo of a base in my article on bottle push ups and pontil marks, Figures 6 [shown above] and 7, published in Historical Archaeology, Volume V, 1971, pp. 62-73 [see reference section].  As for colour, I have seen a few other English-made black glass bottles that are more transparent than normal, and closer to aqua colour than olive-green.  From the photos it looks like this one has a cylindrical body, not a mallet-shaped one.  This could have been made in England.  The wine trade in Portugal had very close ties to England, because the port trade was dominated by English merchants, such as Sandemans or Harveys, and Portuguese wines had favourable trade status in England.”

Thanks to Olive Jones for this welcome update on my post!

I will be out for one fieldwork week in Central Africa from tomorrow onward, and I will therefore not publish new posts in this period. Thanks for your patience …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s