Un oignon à la loupe … / Close examination of an onion …

Voici un oignon assez ordinaire (Belgique, Pays-Bas, entre 1720 et 1750) mais qui présente quelques détails inhabituels ou intéressants.

This is a relatively ordinary onion (Belgian or Dutch, c. 1720-1750) whose closer examination however reveals some uncommon or interesting details.

P1030602

Premier détail intéressant: la marque de canne de soufflage à la piqûre, ou cul (1ère photo de la galerie ci-dessous). La plupart des oignons belges présentent des cicatrices circulaires (2ème photo) et les oignons anglais des fonds aplatis, au sable (3ème photo).

First interesting detail: the blowpipe pontil scar (1st picture of the gallery below). Most Belgian onion display a disc pontil scar (2nd pic) while English ones most generally have flat sand pontils (3rd pic).

 

Autre détail intéressant: cet oignon présente des caractéristiques qui nous renseignent sur sa fabrication. Les tourbillons de très fines bulles rappellent la rotation de la masse de verre en fusion (paraison) et la grosse inclusion qui est fendillée à l’intérieur du verre de l’épaulement suggère qu’un éclat de verre déjà froid traînait sur le marbre …

Other interesting detail: this onion displays evidences of its blowing process. The swirl of tiny bubbles results from the rotation of the molten glass mass (parison) while the large glass potsherd, which is internally broken, to the shoulder suggests that there was a cold glass sherd on the marver …

 

D’autres caractéristiques résultent peut-être du mode de stockage et de transport de ces oignons, qui n’excluait pas le frottement et/ou les griffes causées par d’éventuelles corps durs piégés entre les bouteilles: d’où peut-être les griffes horizontales à la base du col et sur la panse de la bouteille (voir dessin)?

Other characteristics might result from the storage and transportation of these onions. The horizontal scars/scratches to the base of the neck and  the belly could result from rubbing and scratching during the transportation, possibly by hard sherds trapped within the bottle piles  (see drawing)?

Image1

Enfin, les multiples éclats au goulot sont le résultat d’un usage répété de tire-bouchons métalliques droits, utilisés comme des leviers posés en appui sur le goulot, ce qui suggère que la bouteille a été ouverte et rouverte de nombreuses fois!

Finally, the multiple nibbles to the lip result from the use of simple metal corkscrews that were used to lever out the cork. The large number of these nibbles suggests that the bottle has been opened and re-opened several times!

Chienne de vie …

Hard times …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s