Un oignon atypique / an awkward onion

Voici quelques photos d’un oignon (1720-1750) un peu atypique, ou peut-être simplement pas très réussi? / Below are some pics of a quite atypical and awkward onion (1720-1750), maybe a ‘quick and dirty’-made one?

P1030023

La bouteille (hauteur 19,5 cm) est irrégulière, ne pose pas correctement et  sa surface est parcourue d’ondulations, sans doute accentuées par un séjour dans l’eau. La piqûre est relativement atypique.

The bottle (height is 19.5 cm) has an irregular shape, is wobbling and its surface displays wavy swirls, possibly emphasized by a lengthy underwater stay. Its pontil is also uncommon.

P1030024

ni franchement belge / not typically Belgian:

P1000995

ni franchement anglais / nor typically British:

P1000406

Pourtant, d’après sa forme générale et la forme de la bague de col, il semble bien qu’il s’agisse d’une production belge (improprement appelée « hollandaise » dans la littérature) … peut-être une bouteille de second choix ? De telles bouteilles étaient-elles moins chères à l’époque que les productions de 1er choix ?

However, from its shape and its string rim, it seems to be a Belgian (improperly called ‘Dutch’) one … possibly a second choice bottle? Were such bottles cheaper than the best quality products, at the time?

2 comments on “Un oignon atypique / an awkward onion

  1. il est quand même bien joli cet oignon même avec ses défauts. Pour ta question sur le prix à la vente, pour moi il ne fait pas de doute qu’une bouteille de 1er choix était vendu plus cher qu’une 2ème choix ou une 3ème choix, en tous cas c’était le cas au 19ème siècle pour la verrerie de Saint Léger des Vignes (Nièvre), et les ouvriers qui les soufflaient était payé selon le choix, une bouteille qui ne rentrait dans aucun choix devait aller au rebut, pour les grandes grêves des verriers en 1891 en France, les verriers de cette verrerie avaient reproché au Directeur de revendre ces bouteilles rebutées et avaient obtenu à la fin de la grêve que les bouteilles désignées comme rebut soient cassées devant le souffleur, maintenant à l’époque de la fabrication de cet oignon, les clients étaient peut être moins difficile.

    • Super, merci pour ce commentaire … c’est logique, évidemment, que les produits soient vendus en fonction de leur qualité mais tes infos sur St Léger viennent le confirmer pour le 19ème. On peut supposer qu’il en allait de même au 18ème! A suivre …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s