Mallets anglais, mallets belges: quelles différences? / British vs. Belgian squats: which differences?

Voici 4 bouteilles d’une forme dite « mallet » ou « squat », typiquement anglaise mais connue aussi en Belgique – et au contraire rare en France. La bouteille de gauche est anglaise, les trois autres sont belges.

Here are 4 mallet or squat bottles, of a typically British shape also known in Belgium, but rare in France. The 1st bottle to the left is British, the other 3 are Belgian.

P1020624

La photo suivante montre un trait commun, à savoir le fût « fripé », légèrement tassé sur lui-même lors du refroissement. Ce trait est plutôt rare sur les bouteilles françaises.

The next picture emphasizes a common feature, quite rare on French bottles: the body has a « saggy » or wavy aspect, due to a slight drop on itself during the cooling.

P1020634

La bouteille anglaise est de verre très sombre (« verre noir »), avec un épaulement carré et une bague de col fine, quadrangulaire et haute, proche de l’ouvrant. La marque à la piqûre est grenue et typique d’un empontillage au sable (« sand pontil »), spécifiquement anglais. La bouteille doit dater des années 1780-1800.

The British bottle is made of dark metal, known as « black glass », with square shoulders and a fine, square string rim close to the lip. The grained bottom is typically (or almost exclusively) British and results from the use of a sand pontil. It is a c. 1780 to 1800 squat cylinder.

 

Les trois mallets belges datent à peu près de la même époque que la bouteille anglaise: 1780-1800 et ce qui frappe d’abord, c’est la diversité de ces trois bouteilles, pourtant à peu près contemporaines. La couleur du verre va de l’ambré clair au vert olive, les bagues de col sont en en écharpe ou en bague fine, basse, et les marques au cul résultent de l’utilisation d’un pontil nu ou d’une canne. Le principal trait commun est le renfoncement important du cul, de 6 à 8 cm. Chaque diaporama ci-dessous se rapporte à une seule de ces bouteilles.

The 3 Belgian mallets approximately date from the same period as the English one: c. 1780 to 1800. They however differ significantly from each other. The glass is amber- to olive green coloured; the string rims are scarf- or ring-shaped (and in this case, low on the neck); the bottoms display bare iron pontil or blowpipe scars. A common feature is the 6 to 8 cm deep bottom push-up. Each slideshow below relates to one of these bottles.

2ème à partir de la gauche / 2nd left

3ème à partir de la gauche / 3rd left

bouteille de droite / far right

Les bouteilles belges paraissent nettement plus artisanales que l’exemplaire anglais, assez représentatif d’une production au charbon, industrialisée.

The Belgian bottles seem altogether more artisanal than their British counterpart, which is a good example of an industrialised item, produced with coal-fired furnaces.

En Angleterre comme en Belgique, à cette époque, on trouve également des cylindres hauts. Mais il est intéressant de noter que, pendant que l’Angleterre et la Belgique soufflaient encore ces bouteilles somme toute difficiles à ranger et entasser, la France était définitivement passée à la frontignane, beaucoup plus proche des bouteilles actuelles …

In England as in Belgium, tall cylinders were also produced at the time. But, interestingly, while England and Belgium were still blowing these old-fashioned mallet bottles that were uneasily stored and piled, France was blowing only high cylinders, known as « frontignanes » and much closer to the present-day wine bottles …

P1000571

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s