Une anglaise dunkerquoise / An ‘English’ one made in Dunkerque (France)

English text below

Une bouteille qui m’a longtemps posé un problème de provenance et de datation:

La bouteille est haute de 24 cm et se caractérise par son col long et fin et surtout par son épaulement très carré. La base est légèrement tassée sur elle-même et la piqûre comporte un résidu de verre. La bague de col est de section triangulaire, placée assez bas sur le col. Verre vert olive, légèrement ambré, comportant quelques très grosses bulles centimétriques, rondes ou étirées (col).

Par son épaulement carré et sa base affaissée sur elle-même, cette bouteille rappelle les anglaises de la 2ème moitié du 18ème. Pourtant la teinte du verre, la marque au cul et la bague de col, elles, sont typiquement françaises … Alors?

La solution vient – encore – du rare et précieux catalogue 1809 de la verrerie Dioncq-Lenglé, à Dunkerque:

Anglaise

Catalogue de la verrerie Dioncq-Lenglé à Dunkerque (France), in « La cave de Joséphine » (voir biblio), p. 28

Cette bouteille inhabituelle est donc bien une bouteille de type « anglaise », mais fabriquée à Dunkerque, au début du 19ème siècle. Il est intéressant de noter que cette « anglaise » dunkerquoise est, en 1809, fort archaïque par rapport aux productions anglaises contemporaines. A cette époque, l’Angleterre fabrique en effet des cylindres hauts et non plus des bouteilles de forme « mallet »!

Quant à savoir ce que devait contenir cette anglaise dunkerquoise, l’histoire et le catalogue ne le disent pas.

English summary

This unusual bottle is 24cm in height, with square shoulders and a saggy base. It has a plain glass-tipped pontil and a low string lip, with a triangular profile. Glass is olive green in color, with large cm-wide bubbles, elongated within the bottle’s neck.

With its square shoulder, this bottle looks like a typical 18thC (c. 1760) English mallet. However, the light colour of glass, the glass-tipped pontil and the string lip all appear to be French rather than English. So, what about its origin and age?

The answer comes from the 1809 catalogue of items produced in the Dioncq-Lenglé glasswork in Dunkerque (Northern France, on the Channel coast, facing England). Such a bottle there appears as an « anglaise » (i.e. « English ») one – see pic. above.

The French Dioncq-Lenglé glasswork thus made, in 1809, mallet bottles in the English taste. However, it is worth reminding that contemporary English bottles were, at the time, true cylinders. The English mallet blown in Dunkerque was thus … an oldie!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s