Une bouteille de gin inhabituelle, vers 1820 / An uncommon c. 1820 gin bottle

NEW: English summary of this post after the French text

Voici une bouteille de type Alsace ou Moselle, haute et fine:

La bouteille est haute de 33cm pour un diamètre maximum de 8 cm, en verre rouge-orangé; marque de canne à la piqûre, bague de col en écharpe, haute de 1 cm environ et placée assez bas sur le col. A 10 cm de la base de la bouteille, on observe une sorte de ligne/suture horizontale, assez discrète, mais qui semble indiquer un soufflage dans un moule.

L’intérêt de cette bouteille est son décor peint et doré qui imite une étiquette de bouteille à l’anglaise. Le dessin est abîmé mais représente une étiquette de bouteille avec le nom du contenu: « Hollands », suspendue par une chaînette peinte remontant vers le col. Sous l’étiquette, des motifs en partie effacés, de feuillage ou de corne d’abondance (?). La décor a été abîmé par des coulures de bougie, qui en ont emporté une partie. J’en ai sauvé ce que j’ai pu.

Par sa forme et sa technique (marque de canne, souffle en moule), la bouteille semble française ou allemande (Moselle, Alsace, Allemagne?) Mais l’inscription « Hollands » est une inscription typiquement anglaise, qui est bien connue là-bas par les étiquettes de bouteille (« wine labels« ), souvent en argent. « Hollands » est en fait un synonyme de « gin », employé dès la fin du 18ème siècle (1780) et jusque vers 1880 (Salter, 2004, p. 199, voir biblio). Le décor peint imite assez correctement une étiquette de bouteille, à ceci près que les étiquettes ont rarement le lourd décor floral représenté sur la bouteille, sous le nom du vin. De temps en temps, il y a quand même quelques éléments végétaux sous le nom de la boisson mais ce n’est pas fréquent … voir l’étiquette « port » (= porto) en haut à droite:

 

Image1

Fig. 573 à 578 de Salter (2004)

Donc, au final, je dirais qu’il s’agit sans doute d’une bouteille de l’Est de la France, datant probablement du début du 19ème et peut-être destinée au marché anglo-saxon. Est-ce que bouteille a été décorée en France pour y contenir du gin consommé en Angleterre (où j’ai acheté la bouteille)? Ça me semble peu probable: à mon sens, il faut plutôt penser à un décor secondaire sur une bouteille à vin de Moselle ou d’Alsace non décorée, comme on en connaît habituellement (Van den Bossche, 2001, pl. 265). Une « récup » anglaise d’une bouteille française?

Dans l’état où elle est, une bouteille un peu inhabituelle, donc!

EN abstract

This tall bottle (33cm) was typically made for wines from Eastern France (Alsace, Mosel) or Western Germany. Technically , it dates back to the beginning of the 19thC, c. 1820 (blowpipe pontil scar, string lip, blown in mold). What makes it interesting is the large, painted and gilded decoration on it. It obviously mimics an English silver « wine label ». The label reads « Hollands », which is known to be a synonym for modern « gin », in the 1780-1880 time interval (Salter, 2004). Such painted labels are however rather uncommon on French bottles. It looks thus unlikely that this bottle was primarily painted in France to contain gin – moreover a rare spirit in France. More probably, the bottle was reused and painted in England (where I bought it), to contain « Hollands » (gin), a fairly common spirit on that side of the Channel. Anyway, as it is, a relatively uncommon bottle!

4 comments on “Une bouteille de gin inhabituelle, vers 1820 / An uncommon c. 1820 gin bottle

  1. Encore une bien belle bouteille, je suis d’accord avec toi vu la couleur, bouteille de vin du Rhin : Alsace, Lorraine peut être Allemande? Pour le décor j’ai l’impression qu’il a été fait au pochoir qu’en penses tu ?
    Ce qui est curieux comme tu le dit c’est de l’utiliser pour y mettre du gin, alors la question est: les bouteilles ont elles été livré vides ou avec du vin? Moi je pense plutôt que le décor a été fait en Grande Bretagne, et donc quelles ont été livré vides pour une commande spéciale de la verrerie les ayant fabriqué, comme une grande maison de vins, ou une famille noble pouvait demandé de personnaliser un lot de bouteilles avec des pastilles à leur nom.

    • On est d’accord sur le décor anglais … mais on peut envisager aussi que la bouteille ait été simplement réutilisée là-bas plutôt que spécialement soufflée en France pour l’Angleterre. Vers 1820, la France et l’Angleterre devaient encore avoir quelques souvenirs récents et douloureux, non 😉 ?

      • C’est exact j’avais oublié Napoléon Bonaparte, à moins que ces bouteilles soient de fabrication Allemandes;

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s