Les couleurs changeantes du verre allemand

Comme les bouteilles anglaises, les bouteilles allemandes du 18ème siècle portaient des sceaux mais ceux-ci indiquaient la verrerie (et non le propriétaire), la date de fabrication de la bouteille ainsi que le n° matricule du souffleur: par exemple, ci-dessous, verrerie d’Annenwalde (Brandebourg), 1778, souffleur n°12 (en haut):

P1030984

Quand on examine de grandes quantités de ces sceaux, on constate que la couleur du verre fonce systématiquement et considérablement avec le temps. Ci-dessous, les dates vont de 1739 (verre aigue-marine pâle) en haut à gauche à la première moitié du 19ème en bas à droite (verre brun ambré sombre):

P1010056

Les résultats d’analyses en cours, en collaboration avec B. Gratuze (CNRS, Orléans), montrent que la chimie du verre varie également de manière significative.

Mais le plus amusant, c’est de constater que, si ces sceaux sont assez courants, les bouteilles intactes portant ces sceaux sont, elles, fort rares! Contrairement à la France, où on connaît d’innombrables bouteilles et peu de moyens de les dater avec précision, en Allemagne on connaît d’innombrables sceaux datés et brisés et fort peu de bouteilles …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s